Les Trois Roses

Questions fréquentes

Sommaire

- Que fait-on en Loge ?

- Quelle est la fréquence des Travaux ?

- La Franc-Maçonnerie est-elle une secte ?

- Pourquoi ce "secret" maçonnique ?

- Faut-il croire en Dieu pour être Franc-Maçon ?

- Combien coûte la cotisation ?

- Comment devenir Franc-Maçon ?

- La Franc-Maçonnerie : mixte ou pas ?

Que fait-on en Loge ?

Cas général

Une réunion en Loge (ou "Tenue") se caractérise par l'application d'un rituel (ou "Rite") spécifique, destiné à favoriser une sérénité, une écoute et une qualité d'échange maximales.

Typiquement, lors d'une Tenue, un membre présente oralement le fruit de sa réflexion sur un sujet spécifique ; s'ensuit alors un échange où chacun pourra s'enrichir des apports des autres, sans jugement ni controverse... En fonction des Obédiences et des Loges, les sujets abordés peuvent concerner la symbolique maçonnique, la spiritualité, des questions éthiques, morales, philosophiques, des questions de société, ...

Une Tenue peut aussi accueillir une cérémonie particulière, liée à l'adhésion d'un nouveau membre (initiation), à un changement de degré (élévation), à un décès, ...

Les Trois Roses

Plus particulièrement, le Rite appliqué aux Trois Roses (et dans la quasi-totalité des Loges de la GLDF) est le Rite Ecossais Ancien et Accepté qui est le Rite le plus répandu dans la Franc-Maçonnerie. Les sujets abordés lors de nos Tenues concernent principalement les questions symboliques, éthiques et philosophiques ; même si cela ne constitue pas notre orientation fondamentale, nous ne nous interdisons cependant pas d'évoquer les questions sociétales lorsque le sujet traité nous y invite.

Haut de page

Quelle est la fréquence des Travaux ?

Cas général

La fréquence des Travaux est en réalité variable d'une Loge à une autre, y compris au sein d'une même Obédience. La majorité des Loges se réunit deux fois par mois, à quinze jours d'intervalle et à un jour et un horaire fixes.

Certaines loges se réunissent plus fréquemment (une fois par semaine) et/ou à des jours variables (par exemple le premier mercredi et le troisième vendredi de chaque mois).

Les Trois Roses

Les Trois Roses se réunissent le premier et le troisième mercredi de chaque mois, hors juillet-août. A cela, il faut ajouter des Tenues plus exceptionnelles lors d'éventuels cinquièmes mercredis, ainsi que des réunions de travail plus ou moins formelles à destination des Apprentis et des Compagnons à quelques reprises dans l'année. 

Haut de page

La Franc-Maçonnerie est-elle une secte ?

La Franc-Maçonnerie ne présente aucune des caractéristiques des mouvements sectaires :

- loin de prôner le repli individuel ou communautaire, elle ouvre, par une meilleure connaissance de soi, sur autrui et sur le monde ;

- évitant tout dogme et tout "gourou", elle propose une méthode de travai, véritable outil de de sens critique et de liberté ;

- à l'opposé des entreprises sectaires prosélytes, elle propose, lors de la procédure d'adhésion, une série de démarches relativement complexes (rencontres plus ou moins formelles, lettre de candidature motivée, entretien, ...), destinées d'une part à permettre au candidat de s'interroger de manière approfondie sur ses propres intentions et attentes et d'autre part à l'informer sur l'association qu'il s'apprête à rejoindre ;

- contrairement aux sectes-carcans, et posant, avec la fraternité et l'égalité, la liberté comme principe fondamental, la Franc-Maçonnerie offre la possibilité à chacun de ses membres de la quitter de manière très simple...  En d'autres termes, s'il est relativement difficile d'entrer en Maçonnerie, il est extrêmement aisé d'en sortir !

Pour compléter votre information, vous pouvez lire le rapport de la commission d'enquête sur les sectes (Assemblée Nationale Française) à l'adresse suivante :  http://www.assemblee-nationale.fr/rap-enq/r2468.asp.

Haut de page

Pourquoi ce "secret" maçonnique ?

Le "secret" maçonnique

Le secret maçonnique recouvre en réalité deux aspects :

- Tout d'abord, un Franc-Maçon, s'il est absolument libre de révéler son appartenance, ne doit pas révéler l'identité d'autres membres. La raison de cette discrétion est avant tout à trouver dans le fait que les Francs-Maçons français ont été pourchassés par le gouvernement de Vichy au titre des lois Pétain de 1940 et 1941, tout comme les Maçons d’autres pays ont pu l'être par des régimes totalitaires (fascistes, nazis ou communistes), incompatibles avec nos principes fondamentaux de liberté et de dignité des êtres humains.

- Un "secret" maçonnique est aussi souvent attaché à notre pratique du Rite. Une fois encore, loin de toute volonté ésotérique de dissimulation, la raison de cette discrétion est liée au fait que nous considérons que le Rite est avant tout un processus que chacun ne peut comprendre véritablement qu'en le vivant : sa signification varie ainsi d'un Maçon à l'autre, en fonction de son ressenti personnel. Si notre Travail est ainsi parfois qualifié par certains de "secret", c'est donc parce qu'il est fondamentalement lié au ressenti individuel de chacun, ce qui le rend incommunicable...

Un secret bien mal gardé...

On notera néanmoins d'une part que les Loges et Obédiences maçonniques sont des associations de Loi 1901 (ASBL en Belgique) et sont par conséquent connues des autorités (statuts, membres dignitaires, ...) et d'autre part que tout visiteur d'une bonne librairie pourra aisément, avec un minimum de curiosité, trouver des descriptions complètes des Rites et Symboles prétendument secrets de la Franc-Maçonnerie...

Haut de page

Faut-il croire en Dieu pour être Franc-Maçon ?

Cas général

La réponse à cette question varie en fonction de l'Obédience. En France, seule la Grande Loge Nationale Française exige de ses membres la croyance en un Dieu révélé (elle est théiste). Suivre ce lien pour une présentation plus détaillée de la position de la GLNF. L'écrasante majorité des autres Obédiences se décrit comme adogmatique et laisse toute liberté à ses membres de croire ou de ne pas croire, dès lors que l'attitude adoptée (croyante, agnostique ou athée) reste respectueuse d'autres points de vue. La Franc-Maçonnerie est par essence fondamentalement opposée à toute forme de sectarisme, de fondamentalisme ou d'intégrisme.

Les Trois Roses

Notre Loge s'inscrit pleinement dans la démarche adogmatique de la Franc-Maçonnerie française. En tant que membres de la Grande Loge de France, nous veillons particulièrement au respect de l'expression libre des formes ouvertes de spiritualité ; de manière complémentaire, nous nous opposons à toute dérive sectaire, fondamentaliste ou intégriste (religieuse ou laïque).

Si notre Loge n'est pas majoritairement composée de croyants, elle compte néanmoins parmi ses membres des croyants (chrétiens et musulmans), des agnostiques et des athées qui s'enrichissent mutuellement de leurs différences, sans jamais essayer de se convaincre les uns les autres...

Haut de page

Combien coûte la cotisation ?

Cas général

Le montant exact de la cotisation varie d'une Obédience à une autre, et parfois d'une Loge à une autre au sein d'une même Obédience en fonction de caractéristiques locales (location du local de réunion, charges, frais de restauration, ...). En moyenne, la cotisation annuelle (de septembre à août) se situe entre 300 € et 500 €.

A cette somme s'ajoutent

- d'éventuels frais d'initiation ou d'élévation, de l'ordre de 50 €, lors de l'entrée en Maçonnerie ou lors d'un changement de degré ;

- pour les membres qui le souhaitent, et en fonction des us de chaque Obédience et Loge, des frais relatifs aux repas pris en commun à l'issue de chaque Tenue.

Les Trois Roses

Le coût de l'adhésion aux Trois Roses pour l'année maçonnique 2011-2012 est de 300 € (part de la GLDF + participation aux coûts liés au local et à son entretien). Notre objectif étant que des contraintes matérielles ne puissent être un frein à la pratique de la Maçonnerie, les responsables de la Loge se tiennnent à la dispositions des membres qui rencontreraient des difficultés financières.

Chaque membre a la possibilité de prendre part à un repas commun à l'issue de la Tenue pour un montant de 16 €.

Haut de page

Comment devenir Franc-Maçon ?

Cas général

Prise de contact

Le mode d'adhésion classique implique une cooptation par un Franc-Maçon. Un de vos amis ou collègues aura ainsi pu vous dévoiler son appartenance à la Maçonnerie, et, après vous avoir présenté ses principes fondamentaux, vous proposer de jouer le rôle de parrain.

Un autre possibilité consiste à contacter spontanément une Obédience ou une Loge (de plus en plus souvent par courrier postal ou électronique).

Procédure

Généralement, une fois ce premier contact effectué, le/la candidat(e) suit une procédure relativement longue (plusieurs mois) au cours de laquelle

- il/elle monte un dossier de candidature formelle (lettre de présentation/motivation, CV, extrait de casier judiciaire) ;

- il/elle rencontre plusieurs membres de l'atelier lors d'entretiens plus ou moins formels (enquêtes)...

- il/elle est éventuellement convié(e) à un entretien formel devant l'ensemble de la Loge.

L'objectif de cette démarche est de permettre aux candidats d'approfondir leur connaissance (profane) de la Franc-Maçonnerie, de préciser leurs motivations et leurs attentes et de donner une chance aux membres de la Loge de les connaître mieux avant de les accepter éventuellement comme Frères ou Soeurs.

Les Trois Roses

Prise de contact

Si notre démarche vous intéresse, n'hésitez pas à nous contacter afin d'en savoir plus...

Procédure

Dans un premier temps, vous rencontrerez les trois responsables principaux de notre Loge, avant de suivre éventuellement la procédure classique...

Haut de page

La Franc-Maçonnerie : mixte ou pas ?

Cas général

Une fois encore, la réponse dépend de l'Obédience ; on compte ainsi des

- Obédiences masculines strictes, c'est-à-dire qui n'initient pas de femmes et n'acceptent pas de Soeurs en Tenue (c'est par exemple le cas de la GLDF ou de la GLTSO) ;

- Obédiences masculines acceptant les Soeurs visiteuses, mais qui n'initient pas de femmes (par exemple le GODF) ;

- Obédiences féminines strictes, c'est-à-dire qui n'initient pas d'hommes et n'acceptent pas de Frères en Tenue (par exemple la GLFMM) ;

- Obédiences féminines acceptant les Frères visiteurs, mais qui n'initient pas d'hommes (par exemple la GLFF) ;

- Obédiences mixtes, qui initient et acceptent hommes et femmes (par exemple, la GLMF ou le DH).

La possibilité est ainsi offerte à chacune et à chacun de travailler en mixité ou non, en fonction de ses réticences, ses attentes, sa volonté de renforcer la mixité ou encore de s'en abstraire temporairement...

[Pour plus de détails sur chaque Obédience, consultez la rubrique "Franc-maçonnerie" de notre site.]

Les Trois Roses

Comme toutes les Loges de la GLDF, nous n'initions que des hommes et n'acceptons pas, à ce jour, nos Soeurs en visite.

Nous invitons cependant toute candidate et tout candidat intéressé par une approche mixte à nous contacter ; nous nous ferons un plaisir de vous rediriger vers une Loge amie correspondant à vos attentes.

Haut de page

.